L’entrepreneur-crooner enchaîne les spectacles

L’entrepreneur-crooner enchaîne les spectacles
Pax Nouvelles – André Désiront – 15 février 2016

Si le président-fondateur de Sunwing était de passage au Québec, le weekend dernier, ce n’est pas tant pour veiller aux opérations de Sunwing que pour remplir les obligations contractées dans le cadre de sa carrière parallèle : celle de chanteur de jazz dans la catégorie des crooners.

Unknown

Colin Hunter lors d’une prestation à Dubaï

Unknown-1Le 12 février, Colin Hunter s’est exécuté dans trois tours de chant à la Maison du Jazz de Montréal et le lendemain, il récidivait à la Maison du Jazz de Laval. Il reviendra au Québec pour se produire au Jazz Bar de l’hôtel Clarendon, dans la Vieille Capitale, les 11 et 12 mars. Dix jours plus tard, il se produira dans la boîte de jazz qu’il exploite au centre-ville de Toronto avec son épouse, Joyce : le Jazz Bistro. Le 2 avril, on le retrouvera sur la scène du Jazz Club de Boca Raton, en Floride. On le reverra à Montréal dans le cadre du Festival de Jazz, cette fois sur la grande scène du Complexe Desjardins. En août, on pourra également l’entendre au Festival de Jazz de Lévis et il sera de retour à Montréal, au Ritz Carlton, cette fois.

Colin Hunter a donné sa première prestation publique de crooner, à l’âge de 13 ans, dans une station de radio de sa ville natale, Bombay. Il a ensuite persisté pendant sept ans, en interprétant des succès tirés du répertoire de ses quatre idoles : Tony Bennett, Frank Sinatra, Dean Martin et Nat King Cole.

Après un hiatus de quelques décennies (et un détour par le Royaume Uni, où il a notamment travaillé pour British Airways (qui s’appelait encore BOAC), il a recommencé à chanter sérieusement en 2006. Alors qu’il préparait une campagne de publicité pour Sunwing, le publicitaire, avisé de sa passion pour le jazz, lui a suggéré de faire jouer en ondes la chanson «Come Fly With Me» qu’il interprèterait lui-même. Il l’a enregistrée avec le Starlight Orchestra, un ensemble de 16 musiciens et, dans la foulée, il a profité de l’orchestre et du temps de studio pour endisquer une dizaine d’autres mélodies. Come Fly With Me sera son premier album. Depuis, il en a enregistré trois autres et il enchaîne les tournées.

En tout, 37 spectacles sont inscrits à son agenda, en 2016, soit une dizaine de plus que l’an dernier. Mais il grimpera probablement sur scène beaucoup plus souvent que ça, car des négociations sont en cours avec les organisateurs de plusieurs autres festivals et évènements, au Canada et aux États-Unis.

 

Press
WordPress Appliance - Powered by TurnKey Linux